No Love Lost

© Paul Morley
© Paul Morley

Au risque de passer pour une nana dépressive et glauque, j’ai eu envie de parler de Joy Division. Ces gars-là font partie intégrante de ma petite vie maintenant. Je sais que certains ne comprendront pas pourquoi ce groupe, qui est plus qu’un groupe pour moi qu’on se le dise, me fiche des papillons dans le ventre, me fais passer d’une émotion à l’autre en vingt secondes. Moi même j’ai du mal à l’expliquer.

Quand on écrit un article sur un groupe ou un artiste en général on commence par présenter les membres, d’où ils viennent, quel genre de musique ils font. C’est tellement facile de ranger un groupe dans une catégorie, mais c’est tellement difficile de présenter Joy Division. Vous n’imaginez pas combien de fois j’ai essayé d’écrire sur eux sans y arriver. Mais voilà je n’ai pas baissé les bras.

18 mai 1980, Ian Curtis n’est plus. Ah oui c’est joyeux comme début hein. Vous me direz comment une fille de 22 ans peut elle parler d’un groupe alors qu’elle n’était même pas née ? Enfin voilà, c’est 30 ans plus tard que je découvre l’univers des  mancuniens. Au début c’était une chanson, puis deux, puis trois, puis dix, puis toute la discographie tant qu’à faire.

Mais c’est glauque ton truc !

– Comment tu peux écouter ça c’est déprimant !

Oui essayer de convertir mes amis à ce groupe n’a pas été un succès au lycée. Pourtant je commençais par les classiques, Love Will Tear Us Apart, She’s Lost Control, mais rien à faire. Alors après on se pose LA question dans ce genre de situation Est ce moi qui débloque parce que j’aime quelque chose de différent ? Ce à quoi la réponse est bien évidemment non mais quand on est au lycée on a du mal à le comprendre. Moi c’est grâce à ce groupe que j’ai compris pas mal de choses et ça peut paraître bizarre c’est vrai.

© DR
© DR

Du coup après j’ai vu Control d’Anton Corbjin, film qui parle de la vie de Ian Curtis. J’ai vu des documentaires sur le groupe. J’ai lu les traductions des textes de leurs chansons. Mais rien y fait, cela reste totalement un mystère que tu as au début envie de comprendre et puis finalement tu te rends compte que c’est pas plus mal que cela le reste.

Oublions la polémique qu’a pu susciter leur nom et les clichés. Je crois qu’il ne sont pas appréciés pour ce qu’ils sont vraiment. la douleur et la beauté des textes, leur musique innovante, c’est ça qu’il faut retenir de ce groupe. Cet article n’a pas pour but de convertir les gens à Joy Division loin de là, c’est comme pour tous les groupes d’ailleurs.  Je dirais juste que ce groupe continue d’influencer des tas de personnes et de nous emporter dans ce Manchester crade des années 70. En tout cas moi je sais que je continuerai à écouter leurs disques encore longtemps.

Pourquoi j’ai choisi No Love Lost comme titre de l’article ? Parce que c’est pour moi LA chanson qui caractérise Joy Division. Pourquoi j’ai eu envie d’écrire sur eux ? Peut-être parce que quand Ian Curtis nous a quitté il avait 23 ans, que je vais bientôt avoir le même âge et que c’est l’âge ou on se pose des tas de questions auxquelles on n’a pas forcément de réponses. Et enfin pour l’amour de la musique.

Publicités

2 réflexions au sujet de « No Love Lost »

  1. C’est ‘Love Will Tear Us Apart’ la chanson, pas ‘Is’ 😉
    Cependant, sympa cet article. Etant moi aussi une adoratrice de Joy Division, je comprends parfaitement ton sentiment. Mais bon, l’amour [pour un groupe ou une personne] ne s’explique pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s