Xavier Dolan « J’aime filmer les explosions »

© Shayne Laverdiere
© Shayne Laverdiere

J’ai eu, ce mercredi 1er octobre, la chance d’assister à l’avant première de Mommy en compagnie du réalisateur Xavier Dolan et du comédien Antoine Olivier Pilon au Cinéma Comoedia, un lieu emblématique de Lyon qui fête 100 ans de cinéma cette année, bon anniversaire !

Contrairement à son précédent long métrage Tom à la Ferme où le jeune canadien s’était lancé dans un thriller plutôt sombre, Mommy est émouvant et très poétique malgré un scénario plutôt dur, Mommy nous a fait rire, nous a fait pleurer. Mommy est une leçon de vie, la douceur et la violence en même temps. Je pourrais continuer la liste de qualificatifs longtemps comme ça car je n’arrive pas à trouver le mot exact qui pourrait transcrire l’effet que produit le film quand on l’a vu.

Le réalisateur a confié au public lyonnais son envie de tourner ce film en format 1:1, qu’il nomme aussi format carré.

Depuis le début je savais que je voulais tourner en 1:1 parce que j’avais tourné le clip d’Indochine, College Boy en 1:1. C’est toujours un fantasme que j’ai eu. L’idée derrière l’utilisation de ce cadre dans Mommy c’était d’être près du cœur, près du personnage, près de l’humain.

On connait l’importance de la musique dans les films de Xavier Dolan, cette fois il a décidé de l’aborder autrement. Dans ce film il décide que ce sont les personnages qui sont maîtres de leur musique à l’aide de la compile que le personnage Steeve écoute tout au long du film.

Je me suis dit à chaque fois qu’on entendrait une chanson dans Mommy, à l’exception de Born To Die de Lana Del Rey jamais ça ne jouerait sur le film mais dans le film pour que l’on sente que les personnages sont en maîtrise de leur histoire. 

Le film aborde le problème de trouble du comportement chez le jeune Steve. 

J’aime les personnages très contrastés très intenses, moi ça me stimule plus en tant que créateur. Toutes les réalités sont intéressantes mais moi j’ai plus de facilité et de plaisir à aborder l’idée d’être plus intense. J’aime filmer les explosions.

Steve est un personnage fort, interprété par Antoine Olivier Pilon 

Je suis quelqu’un de plutôt hyperactif à la base. Pour la préparation je n’ai pas pris de cours pour être agressif. Xavier est capable d’incarner tous les personnages du film. Quand j’avais une question pour la scène il me la faisait en incarnant mon personnage.

Le film sort le 8 octobre 2014 et je vous encourage vivement à aller dans les salles obscures de votre ville pour le voir. Je vous laisse donc avec quelques photos que j’ai prises et je tenais à remercier toute l’équipe du Comoedia pour l’organisation de cette soirée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s